Vous voici à la merci du Tyran...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Einleen Starfield.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Einleen Starfield

Chanteuse à l'Auberge Ahea.

avatar


Messages : 21
Expérience : 4
Magie : Elément du Vent. Einleen peut tuer d'un seul regard.
Localisation : Aux côtés de Sund, contre sa volonté.
Occupations : Vagabonder, chanter, fuir.
Humeur : Paisible ou désespérée.


MessageSujet: Einleen Starfield.   Lun 4 Jan - 15:36

Identité


    ♦️ Nom : Starfield.
    ♦️ Prénom : Einleen.
    ♦️ Âge : 17 ans.
    ♦️ Date d’anniversaire : 18 avril.
    ♦️ Camp : Partisans.
    ♦️ Occupation : Rentière, chanteuse.
    ♦️ Magie avantagée :
    L’élément d'Eineleen est le Vent. Elle possède un don rare et dévastateur : d’un seul regard, elle peut tuer celui qui lui fait face. Cela demande seulement un peu de concentration. L’inconvénient, c’est que cela diminue l’énergie vitale de l’utilisateur. En plus de l’affaiblir physiquement, chaque vie qu’elle prend raccourci sa propre existence. Autrement, son potentiel est nul : aucune prédisposition, aucune emprise sur son élément.


Précisions



    ♦️ Caractère :

    La douceur incarnée, Einleen est d’un tempérament calme et mesuré. Compréhensive, souriante et rêveuse, elle ne cherche que la paix. Faible, délicate, Einleen l’est aussi, en cela elle correspond en tout point à son physique. Néanmoins, n’allez pas la croire timide, sous ces apparences trompeuses. Elle n’hésite pas à aller de l’avant lorsque cela s’avère nécessaire. Elle préfère tout de même se tenir à l’écart et ne causer d’ennui à personne. Elle se considère comme étant un fardeau, son pourvoir une malédiction. Craintive lorsqu’il s’agit de relation, elle adopte parfois un comportement farouche : tuer par accident lui est déjà arrivé, elle ne veut pas que cela se reproduise.

    Curieuse, elle fera souvent le premier pas, pour un peu que vous stimuliez son intérêt. Elle s’avance, penche légèrement la tête sur le côté, vous dévisage. Emerveillée pour un rien, elle se laisse aller à ses contemplations silencieuses. Car le silence est un maître mot. Quand bien même elle n’est pas douée du don d’empathie, elle ne peut s’empêcher d’essayer de comprendre ce qui l’entoure, que ce soit souffle ou battement de cœur. Une capacité bien rare que de savoir écouter, et pourtant, Einleen sait rester silencieuse, et garde les secrets comme personne. Jamais un mot de trop, sauf lorsqu’elle s’emporte, ce qui est bien rare. En découle de ces qualités une étonnante perspicacité, quoi qu’elle se garde bien souvent de faire des remarques. Polie à l’extrême, elle se plait à se donner une apparence de poupée en porcelaine, peut être pour enfouir bien au fond d’elle ses péchés.

    Einleen souffre de vivre dans le mensonge. Sa personnalité honnête et sa conscience n’ont de cesse de la torturer. Il s’agit bien là d’un personnage fondamentalement gentil. Ô combien douce et gentille… Or, le destin ne semble pas la laisser en paix, que cela concerne son pouvoir ou bien l’utilisation qu’elle en fait. Et là encore, elle se tait, ne dit rien. Elle se contente de poser sur le monde son regard étrange, prisonnière de son devoir et de ses remords.
    Cependant, malgré ses malheurs, elle continue à sourire, quand elle en a l'occasion. Elle ne se laisse pas abattre, espère en silence qu'un jour, elle aurait remboursé la dette de ses parents, qu'elle pourra enfin quitter ce château infâme où elle vit. La cruauté n'est pas dans ses principes, cela va de soit, et elle a bien du mal à se faire aux méthodes extrêmes de Sund.


    ♦️ Physique :

    Frêle.
    C’est le premier qualificatif qui vous viendrait à l’esprit si vous croisiez par hasard Einleen. Car elle a bel et bien une silhouette frêle, une peau pâle. Pas bien haute, maladroite, elle n’est en fait que la plus innocente des créatures, si on oublie son pouvoir, bien entendu. Sa longue chevelure d’ébène contraste délicieusement avec la couleur de sa peau, mais hélas, cela lui donne parfois un teint maladif. Cependant, à la lumière de la lune, l’opalescence de sa peau devient semblable à la couleur des perles les plus raffinées.

    Ce petit bout de femme est taillé tout en délicatesse, tout en gardant des traces de son enfance sur ses traits, qui allient rondeur et finesse pour former un délicat équilibre. Equilibre que l’on pourrait craindre de briser, si on ne faisait que la frôler… Sa beauté séraphique est d'autant plus mis en valeur par son aura douce qui exalte la bonté.
    Il est fréquent qu’Einleen porte des marques, des hématomes. Non pas qu’elle soit mal traitée dans la demeure de Sund, tous craignent bien trop son pouvoir pour cela. Seulement, elle n’est pas uniquement fragile d’apparence. Etant donné que plus elle utilise on pouvoir, plus elle s’affaiblit, Einleen subit les aléas de la magie. Résultat : elle marque beaucoup, elle est sujette à des chutes de tensions fréquentes et à des migraines.

    Einleen n'a pas vraiment de manie, si ce n'est ramener ses cheveux derrière ses oreilles, et sa légendaire maladresse. Elle n'en a pas moins une démarche légère, presque hésitante. Elle porte des robes, la plupart du temps, de couleurs douces. Jamais rien de trop foncé ou violent, car elle se trouve bien assez pâle ainsi. De même, elle ne se maquille pas, ou alors très légèrement, car le contraste de sa chevelure suffit amplement.

    En résumé, la Délicate petite Ein’ vous paraîtra bien maladroite, une petite poupée de porcelaine dans ce monde de brute. En général, on ne lui porte pas grand intérêt, si ce n’est celui que vois porteriez à un jeune enfant mignon. Enfin, cette impression d’avoir affaire à une gamine s’effacera aussitôt que vous aurez croisé son regard. De perles d’un gris profond qui reflètent la lumière de manière surnaturelle, pareille à une aube sans lendemain. Les iris si particuliers de la jeune fille peuvent vous fasciner, vous séduire, vous terrifier. Ces prunelles inspirent aussi bien la crainte que la méfiance, la fascination comme le dégoût le plus profond.


Dernière édition par Einleen Starfield le Mar 5 Jan - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Einleen Starfield

Chanteuse à l'Auberge Ahea.

avatar


Messages : 21
Expérience : 4
Magie : Elément du Vent. Einleen peut tuer d'un seul regard.
Localisation : Aux côtés de Sund, contre sa volonté.
Occupations : Vagabonder, chanter, fuir.
Humeur : Paisible ou désespérée.


MessageSujet: Re: Einleen Starfield.   Mar 5 Jan - 19:07

Histoire


    ♦️ Origines : Waterin. Einleen est issue d’une grande famille d’assassins. Son pouvoir est par conséquent héréditaire.

    ♦️ Position : Si cela n’en avait tenu qu’à elle, Eileen serait neuter, tout simplement. Elle préfère se tenir à l’écart de toute cruauté, de tout conflit. D’ailleurs, si vous lui posez la question sur l’opposition entre les Watériniens, elle vous répondrait tout simplement qu’elle n’a pas lieu d’être. Néanmoins, elle fait partie des Partisans, afin de payer la dette de ses parents par ses services auprès de Sund.

    ♦️ Histoire :

    Les ténèbres insatiables s’acharnent sur la destiné d’une famille promise aux étoiles, aux nuits mirifiques, et qui se voit maudite, plongée dans l’obscurité. C’est l’inéluctable, les sombres desseins, la volonté d’Uen et de Syeen, les Auspices qui engendrent à une malédiction, à l'inexorable fardeau.

    Einleen est née dans une famille prestigieuse –en un sens.

    La famille Starfield avait été l’une des plus renommée de Waterin, durant la monarchie. Nobles, chaleureux, bons avec leur entourage, ils savaient se faire apprécier. C’était l’époque encore bénie où nul ne connaissait la nature de leur don, unique : tuer d’un regard, par la simple volonté. Le pouvoir des cieux nocturnes, des étoiles, de Syeen la magnifique, disait-on, au sein de la demeure. Un secret dangereux qu’aucun Starfield n’osait révéler. Ce qui provoquait, bien entendu, quelques petits malentendus, notamment concernant les mariages. La famille commença à se refermer sur elle-même, les étranges disparitions parmi les jeunes mariés se faisaient de plus en plus fréquentes et de génération en génération, ils inspiraient toujours plus la crainte. Lorsque la monarchie laissa place à la démocratie, ce fut la terreur qu’inspirèrent les Starfield. Pour protéger leurs idéaux, ils se mirent à utiliser leur don.

    Massacre bien inutile dans la mesure où même lorsqu’ils participèrent à la guerre civile, quinze années plus tôt, la monarchie demeura. Les Starfield furent éradiqués. Seule fut sauvée une femme, enceinte de notre adorable Einleen, recueillie par une bien sombre organisation intéressée par son pouvoir –celle là même qui accueillera Gabriel Jewel quelques plus tard.

    Einleen fut donc élevée au sein de l’organisation, dans l’ombre, uniquement protégée de sa mère. Une mère au pouvoir ô combien terrifiant, qui assurait sans problème aucun la sécurité de sa fille bien aimée. Néanmoins, elle était endettée. Et les dettes s’accumulaient toujours plus, encore et encore. Pas de l’argent. Des vies. Starfield devait des vies, des meurtres, en échange des bons soins qu’elle recevait. Mais n’osant laisser sa fille seule, elle ne prenait pas le risque de la quitter trop longtemps, après tous, le pouvoir d’Einleen ne s’était pas encore révélé... Alors, le nombre de vie à prendre s’accumulait.
    Elle mourut sans avoir jamais payé sa dette.

    Einleen dû gagner sa vie. Naturellement douée pour le chant, elle devint chanteuse à la taverne, dès qu’elle fut en droit de sortir du repaire. Le chant était de loin la seule activité qui lui convenait, qui la rendait heureuse. Elle pu rencontrer des gens, apprendre à sourire, se sociabiliser… Au début, elle n’était qu’une gamine timide et farouche, puis bien vite, elle devint une jeune femme pleine de charme et de candeur, adorable, douce. Et oui, malgré sa condition, Einleen développait un caractère et des idéaux alliant justice et tendresse, honnêteté et désir de paix. A croire qu’en plus de Syeen, Uen veillait sur elle.

    Elle se faisait discrète au repaire. Repaire qui devint bientôt un château, quelque peu lugubre, mais somptueux. Avec des grands appartements, dont un qui lui était dédié. De toute évidence, le maître des lieux attendait qu’elle soit d’une quelconque utilité. Il devait le sentir que son pouvoir serait bientôt sur le point de s’éveiller, de cette lueur si particulière dans les prunelles pareilles à des perles de la jeune femme.

    Et parfois, le château était vide d’occupant.
    Seule restait Einleen, prisonnière, que quelques uns crurent bon de taquiner.
    Une fois sa mère disparue, la pauvre jeune fille n’avait plus personne pour prendre soin d’elle, et elle ne pouvait éviter éternellement les ennuis. Lâchée dans un monde de brutes, en l’absence de son pouvoir meurtrier, elle commençait à être rudoyée plus que de mesure, et la crainte commençait à s’emparer de son être. Violence, viol. Elle en cauchemardait, jusqu’à en déformer la réalité. Néanmoins, cela arriva, un jour. Trois membres de l’organisation s’emparèrent d’elle, une nuit, dans la ferme intention d’assouvir leurs besoins barbares. Enfin, cela jusqu’à ce que Sund intervînt.

    « Si j’étais vous, je ne toucherai pas à cette personne. »

    Sa voix seule portait chargée de son Potentiel, à en faire vibrer les murs. Il venait de prendre le pouvoir, il était le nouveau maître de l’île, l’absolu. Les gredins ne cherchèrent pas plus loin, prenant leur jambe à leur cou, certainement à la recherche d’une nouvelle victime aux Tréfonds. Gabriel, quant à lui, avait subtilement calculé son coup : un instant de plus, et le regard d’Einleen aurait foudroyé l’un d’entre eux.
    Et jamais il ne se serait relevé.

    « Il me semble que tu hérites des dettes de ta mère, non ? »

    Il n’y avait pas de réponse.
    Rien à dire. C’était un fait, un fait cruel, mais un fait. Einleen restait une Partisane tant qu’elle n’aurait pas ôté son cotât de vie pour Sund. Là, recroquevillée à même le sol des sombres corridors du château, elle n’avait plus qu’une hâte, une seule : mettre fin à ses crimes, expiés ses fautes pour vivre normalement.

    En attendant, les exécutions se poursuivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Jewel

Sund - The Master.

avatar


Messages : 89
Expérience : 200
Magie : Absolute is mine.
Localisation : Aux côtés d'Uen.
Occupations : Contrôler, tromper, manipuler...
Humeur : Changeante.


MessageSujet: Re: Einleen Starfield.   Ven 8 Jan - 21:28

    Quelle joie de voir cette petite Einleen \o/

    Je valide sans problèmes =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waterin.forumactif.com
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Einleen Starfield.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Einleen Starfield.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► Waterin ◄ :: ► Prémices ◄ :: 
► Registre ◄
 :: ► Présentations ◄ :: ► Présentations Validées ◄
-