AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Vous voici à la merci du Tyran...
 

Partagez | 
 

 Un verre avec moi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumina Katram


avatar


Messages : 7
Expérience : 5
Magie : Maitrise basique de feu et de la lumière.
Occupations : Jouer, forger, tuer, aimer


MessageSujet: Un verre avec moi ?   Lun 16 Nov - 22:38

Lumina avait passé sa soirée à jouer de la guitare. Cette fois, pas bruyamment, non juste pour se faire les doigts et apprendre un morceau. C'était une balade, une fille cherchant à atteindre le paradis par un escalier. Les paroles étaient légèrement spéciales mais la mélodie était magnifique. Enfin bref, elle en avait eu marre et elle ne voulait pas aller se coucher. Elle avait donc décidé d'aller faire une balade. [Pas une chanson, une promenade =)]

Elle s'était habillée comme à son habitude. Armure sur le torse, finement travaillée, laissant apparaitre les lignes de son corps. Un mélange entre une jupe et un short, les jambes serrées on pense à voir affaire à une jupe mais quand on bouge c'est un short. Sa magnifique cape bleu ciselée d'or et ses cheveux au vent. Elle s'arma d'un sabre et sortit de la maison.

Il était plus de minuit. Un vent légèrement glacial caressait le visage de Lumina, qui ne semblait pas perturbée. Elle se glissa dans les ombres de la nuit à la recherche d'une activité possible. Elle se dirigea d'abord vers les allées marchandes, où des bars devaient bien être ouverts mais aucune musique intéressante n'émanait des différents lieux et pas de jolies demoiselles en manque d'Amour en vu. Elle continua donc sa route pour se retrouver aux grilles du cimetière. Elle poussa celles-ci de son cimeterre. [Facile comme jeux de mot...]

L'endroit était macabre. [Si si je vous jure !] Les tombes étaient parfaitement alignées, avec une jolie stèle et des fleurs. Ça c'était pour les premières du cimetière. En s'enfonçant un peu, la jeune fille découvrit des tombes qui tombaient en ruines [J'ai honte là xD]. Il n'y avait rien de plus effrayant pour une jeune fille que ce silence mortel [Gomen ^^']. Mais pas pour Lumina. La population de ce lieu était muette comme une pierre tombale [Encore gomen Razz].

Mais que pouvait faire une demoiselle, dans ce décor peu accueillant ? Et bien la demoiselle sortit son sabre et s'entraina.
Elle leva son sabre et fendit l'air. Un bruit strident résonna et un pot de fleurs tomba laissant apparaitre une jolie rayure sur la pierre tombale.
Elle s'amusa ainsi avec les pots de fleurs, courant, sautant, fendant l'air de son arme. Quel jeu merveilleux n'est ce pas ?

Elle continua ainsi une petite demi-heure avant de s'arrêter. C'était rigolo mais moins que de le faire sur de vrais gens. Elle se rhabilla rapidement, remit son arme au fourreau et sortit du cimetière. Pauvre gardien qui devra découvrir le carnage demain. De la terre, des fleurs et des vases cassés de partout.

- Bonne fête des morts.

Elle repartit vers le centre ville et ses bars. Elle entra dans celui le plus accueillant sans chercher à regarder la clientèle. Elle poussa plusieurs personnes afin de se faire de la place au bar. Elle ne remarqua pas les regards très intéressés des hommes et commanda une boisson.

- Un punch s'il vous plait.

Elle récupéra son verre et se tourna vers la salle. Un bar basique, avec ses jeunes, ses pochtrons. Elle s'amusa à dévisager chaque fille de l'assemblé cherchant un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nailah Temset

Commandant des Services Secrets de l'Armée Noire.

avatar


Messages : 24
Expérience : 42
Magie : » Dons : Contrôle le Feu & lit l'Avenir.
» Conséquences : Maladie due au contrecoup.
Localisation : » Dans un recoin sombre de ta conscience.
Occupations : » Se jouer de vous.
Humeur : » Aguicheuse, pourquoi ?


MessageSujet: Re: Un verre avec moi ?   Jeu 19 Nov - 20:16

    Nailah s’ennuyait, comme souvent à l’Académie.
    Alors, les escapades nocturnes étaient devenues un passe-temps comme un autre. Boire un verre, se trouver une proie, s’occuper, de quelque manière ce soit. Evidemment, l’idéal était qu’elle puisse trouver des informations pour Sund par la même occasion. Des individus voulant grossir les rangs, des traîtres qui se baladeraient par-ci, par-là, où encore quelques mystérieuses informations sur le renommé Gabriel Jewel. Enfin, tout ce qui pourrait lui permettre de ce voir confier une mission un peu plus amusante.
    Ce qu’elle ne donnerait pas pour pouvoir se jeter corps et âme dans une entreprise délicate !
    Son corps manquait d’adrénaline, d’action. Elle n’en pouvait plus de se laisser glisser à ses sournoises occupations qui ne laissaient aucunement place au danger. Si seulement, au moins, elle pouvait se trouver un crétin digne de ce nom, pour embobiner un autre imbécile, le laisse se bercer d’illusions, lui injecter son doux venin, ne serait-ce que pour passer le temps… Hé, en parlant de Venin, dommage que la petiote n’était pas là. Parce que bon, elle avait beau traîner dans les pattes de Sund, se montrer vulgaire et sans distinction aucune, son pouvoir était amusant. Nailah l’aurait volontiers entraînée dans quelques unes de ses magouilles, histoire de voire le talent d’Ed’wina à l’œuvre.

    Ce qu’il y avait de pire, avec l’ennui, c’est qu’il semblait s’éprendre de votre personne dans les moments les moins opportuns. Par exemple, il ne prenait pas Nailah en proie quand celle-ci avait besoin de repos (chose qui arrivait relativement souvent, étant donné là façon dont elle abuse de ses pouvoirs), mais quand elle se sentait prête à consumer toute son énergie d’un coup, à pouvoir faire brûler Waterin toute entière. Les conséquences du pouvoir, paraîtrait-il, serait cette mégalomanie ponctuelle, le désir brûlant d’utiliser sa puissance à tord et à travers, juste pour avoir le plaisir, dans le cas de la jeune femme, de voir son feu destructeur dévorer tout sur son passage.

    Assise dans le fond de la salle de l’Auberge Ahéa, Nailah soupirait tout en trempant régulièrement les lèvres dans son cocktail fruité, dont le degré d’alcool ne faisait aucun doute. Il faudrait bien qu’elle trouve quelque chose pour s’occuper, mais quoi ? Un homme s’avança jusqu’à elle. Pataud, bonne mine, enivré et visiblement à l’intelligence relativement limité. Inintéressant. Barbant. Dénué de tout attrait. D’un regard noir, elle le fit renoncer.
    Nouveau soupir.
    Avec nonchalance, elle croisa les jambes, laissant les soieries de sa robe dévoiler sa peau de pêche, la courbe élégante qui faisait le charme de ses jambes vertigineuses et fuselées. Accoudée à sa table, elle parcourut du regard la salle, en quête d’un divertissement digne de ce nom. La première bonne nouvelle, c’était qu’il n’y avait aucun membre de l’Académie en ces lieux pour être témoin de ses frasques. C’était qu’elle devait demeurer un minimum discrète, en vue de son poste.

    Enfin, une distraction passa la porte.
    Quoi qu’elle n’ait rien de plaisante. Depuis quand les blondasses sauvageonnes attiraient plus les regards que notre mystérieuses Nailah ? Ils n’avaient rien de mieux à faire que de la reluquer, ces imbéciles ? Aussi pitoyables et indigne de la Vipère soient-ils, elle haïssait leur soudain intérêt pour l’inconnue qui venait de pénétrer en ces lieux. Tsss. Une femme qui se baladait avec une épée… Comme cela était charmant. Non, mais vraiment, les gens devaient évoluer, un peu. Ne savaient-ils pas que c’était la magie qui dominait, sur Aquade ? Que l’on valait bien mieux que la Terre, monde où les hommes détruisaient tout à force d’arme et de technologie. C’était complètement débile que de donner du crédit aux bases les plus primitives de cet politique dévastatrice. L’acier, hein ? Elle ferait mieux de préparer une guillotine pour ce cher Gabriel Jewel, cela serait bien plus amusant.
    Puis, commander du punch. Quel manque de goût et de raffinement…Voilà qui dépassait complètement le Commandant des Services Secrets de l’Armée Noire. Les femmes, de nos jours, ne savaient plus se comporter comme telles ? Bon, d’accord, pour sa part, elle avait été élevée dans le luxe et avait reçu une éducation exemplaire. Education, qu’elle avait habilement contourné pour glisser vers sa gracieuse débauche, mais passons. Nailah savait considérer les extrêmes évidemment, elle ne pouvait pas non plus blairer les pimbêches aux allures aristo… Il devait bien y avoir un juste milieu entre la barbarie d’une stupide paysanne et la princesse à jeter du haut d’une tour.
    … Non ?

    Son menton posé au creux de sa main, elle détailla plusieurs minutes Lumina. Le diagnostic était on ne peut plus clair : elle ne faisait pas partie de l’armée de Sund, elle était bien foutue, son potentiel demeurait faible, elle portait un cimeterre, elle devait donc savoir s’en servir et elle avait tout de la parfaite petite rustre. Rustre qui imposait sa présence en diluant celle de notre magnifique Nailah.
    Au bûcher, blondie, au bûcher.

    Les prunelles d’Onyx de Nailah rencontrèrent alors celles de la blonde.
    Elle lui offrit alors son plus beau, son plus perfide sourire.
    Dégoulinant d’hypocrisie.
    Hautain.
    Nailah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumina Katram


avatar


Messages : 7
Expérience : 5
Magie : Maitrise basique de feu et de la lumière.
Occupations : Jouer, forger, tuer, aimer


MessageSujet: Re: Un verre avec moi ?   Sam 9 Jan - 23:56

Elle ne savait pas trop combien de temps elle allait rester, surement le temps de boire un verre ou deux, puis de trouver une jolie fille ou un un nouvel homme à tuer. Ça faisait longtemps qu'elle avait pas tué. Ses lames ne demandaient pas encore du sang mais elle manquait de distraction. Lumina fit donc le tour de la salle, cherchant tout d'abord une conquête. Mais à part des blondasses décolorées, allumant tous les mâles passant dans leur périmètre, des prostituées cherchant des clients assez ivres pour payer cher, des filles assez séduisantes mais dans les bras d'un truc tout poilu, sentant la bière et la sueur, et des filles seules, l'une aimant la bonne nourriture mais pas le sport, une autre étant plutôt son contraire. Rien de bien passionnant.

- Beurk ! Pas une seule proie potable. Je vais être obligé de me faire un homme.

- Je suis tout à vous mademoiselle, je finis de travailler dans une heure.

A ces mots, le barman regarda la jeune femme d'un regard plutôt significatif mais celle-ci lui tira la langue de dégout à la vue des poils, dépassant de son haut, et des différentes tâches colorant la chemise du serveur, alcool, savon, sauce tomate. Le genre de truc qui énervait et dégoutait Lumina au plus au point. Le manque total de tenue d'un homme et puis leur langage si grossier. De quel droit il s'autorisait à lui faire de telles avances !
Suite à cette vision d'horreur, Lumina se retourna pour chercher une proie, un mec bien viril qui se la jouait, afin de voir ce qu'il valait vraiment lorsque qu'il allait avoir une lame d'acier jouant avec les pulsations de son cœur. Mais rien de ce côté non plus. Alors elle regarda la porte d'entrée, espérant voir arriver une nouvelle personne, une fille de préférence, belle et célibataire en option obligatoire. Alors qu'elle scrutait obstinément la porte d'entrée elle se sentit observée. Elle jeta un oeil rapide à la salle, mais toujours les même filles si horrible à ses yeux. Alors qu'elle allait payer sa consommation et partir, la petite fée de son imagination poussa ses yeux vers un coin de la salle. Un endroit qu'elle n'avait pas vraiment observé.

Son regard se posa sur une chose très appétissante. Une fille, brune, avec une natte dans le dos. Assise de manière fort élégante, sirotant un petit cocktail. Tant de tenue et de grâce chez une fille. Lumina se secoua la tête pour être sur de ne pas halluciner ou que c'était le punch qui faisait effet. Mais non. Ce regard si intense, ce sourire. Ça n'était peut-être pas pour elle. Un regard à gauche et droite lui apprit le contraire.

La jeune fille, s'approcha timidement, son verre laissé sur le bar, s'arrêtant à quelques mètres.

- Bonsoir Mademoiselle. C'est moi que vous étiez en train d'observer ?

Lumina fixa intensément la demoiselle, espérant bien passer du bon temps avec de la compagnie féminine, ne sachant que faire de ses bras qui bougeaient un peu partout, tripotant ses doigts, son collier, les posant sur ses hanches,...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nailah Temset

Commandant des Services Secrets de l'Armée Noire.

avatar


Messages : 24
Expérience : 42
Magie : » Dons : Contrôle le Feu & lit l'Avenir.
» Conséquences : Maladie due au contrecoup.
Localisation : » Dans un recoin sombre de ta conscience.
Occupations : » Se jouer de vous.
Humeur : » Aguicheuse, pourquoi ?


MessageSujet: Re: Un verre avec moi ?   Mar 12 Jan - 20:51

    Par les flammes d’Unla !
    Voilà que la blondie se ramenait.
    Mauvais.
    Très mauvais.

    Nailah haussa un sourcil.
    Si elle l’observait ? Qu’est-ce que ça pouvait lui faire ? Elle lui jeta un regard glacial, ses prunelles d’Onyx ne perdant rien de leur ardeur cependant. Non seulement elle lui ferait concurrence dès qu’un spécimen potable se présenterai, mais en plus, elle manquait un peu trop de distinction à son goût, ne serait-ce que dans sa façon de poser ses questions. D’ailleurs, ne commençait-on pas par se présenter ? Impolitesse !
    Evidemment, puisque Lumina lui déplaisait par sa beauté, Nailah n’avait de cesse de lui trouver défauts et autres pour accentuer plus encore le mépris qu’elle éprouvait à son égard. Son orgueil, pour demeurer intact, devait absolument rabaisser la blonde. Son manque d’esprit et de manière pourtant pas si marqué que cela semblait être un point d’attaque parfait pour le Commandant des Services Secrets de l’Armée Noire.
    On pouvait dire que Lumina n’avait pas vraiment de chance. Elle n’aurait pas pu trouver pire proie. L’espace d’un battement de paupière, un éclat pernicieux traversa les iris de Nailah. Prions pour qu’elle ne décidât pas de brûler vive la blondie.

    « Je te demande pardon ? »

    Bien qu’elle fût vraisemblablement son aînée de quelques années, Nailah avait parlé à Lumina comme on se serait adressé à une gamine capricieuse. Froide et outrée, elle épousait parfaitement son rôle de bourgeoise richissime –sans compter le commerce de masques de luxe confectionnés pour le Bal. Pourtant, notre Vipère tant imbibée de mépris était de loin l’individu le plus capricieux dans le coin. Après Sund, s’entend. Quoi qu’il en soit, il n’était pas question pour elle de laisser une grossière blondasse empiéter sur son territoire. Oh, ça non.
    Plutôt périr par les flammes.

    Sans quitter la jeune femme, sans même lui proposer de s’asseoir, elle la toisa, tout en trempant ses lèvres dans son cocktail.
    Nailah était d’ores et déjà certaine que Lumina ne faisait pas parti de l’Armée de Sund. Elle se serait souvenue d’un individu de cet acabit, pour sûr. Mais l’idée subtile germa dans sa petite tête que, peut-être elle faisait parti de la Résistance. L’un de ces gentils toutous à la solde de Gabriel Jewel. Quelle idée de suivre un pauvre petit Orphelin qui veut rendre l’espoir –aussi vain soit-il- à un peuple ? Il était tellement plus amusant de suivre un parfait inconnu embrasé de mystère. Un inconnu qui avait débridé le potentiel de la jeune femme, qui plus est. Qu’il était bon de sentir cette flamme grandir chaque jour un peu plus en elle… Et cette chaleur consommer un peu plus sa vie, son être, écourtant à chaque flammèche la durée de son existence. Qu’il était grisant de prendre des risques ! Enfin, là n’était pas la question. Il s’agissait de savoir si, justement, elle allait pouvoir utiliser son don et consommer un peu de son temps d’existence pour se faire rôtir la blonde.
    S’il s’agissait d’une Opposante, elle pourrait, non ?

    Son acte serait alors justifiée auprès de son seigneur et maître, elle inventerait un beau prétexte et se serait fait plaisir par la même occasion. Un plan qui lui semblait en tout point parfait, pour un peu que son vis-à-vis soit dans le bon camp. Enfin « bon »… Façon de parler. Il lui fallait prévoir des plans de secours. Agresser un Neutre n’était pas tellement préconisé. Ce serait instaurer inutilement un climat de terreur, qui n’avait rien de bénéfique pour les entreprises de Sund. Elle pouvait essayer de faire passer cela pour un accident, aussi. Néanmoins, cela la priverait du plaisir de sentir la chair carbonisée, d’entendre ses hurlements de douleur et de désespoir lorsque le feu la carboniserait.
    Enfin, d’un autre côté, Lumina pouvait simplement « disparaître ». Du moins, pour que ce plan soit efficient, il faudrait qu’elle n’ait personne. Pas d’amis, pas de famille, rien. Si bien que personne ne poserait de question si elle disparaissait du jour au lendemain. Enfin, pas trop. Elle pourrait même lui faire écrire une lettre –sous la torture- affirmant qu’elle partait sur Hun, visiter les grandes exploitations ou Unla sait quoi encore. Mais ce genre de projet nécessitait un minimum d’approche auparavant, ce qui n’enchantait pas Nailah. Mais alors pas du tout : depuis quand fréquentait-on la plèbe ? La seule exception, c’était pour le plaisir charnel, pour un peu que le parti soit engageant.

    Ses prunelles calculatrices pareilles à des puits sans fond, Nailah n’avait toujours pas détaché son regard de la Blondie. Se mêlaient machiavélisme et intérêt dans son cœur de glace. Elle demeurait partagée entre deux envie : prendre son temps, ou expédier cette affaire en deux ou trois mouvements afin d’aller s’amuser ailleurs.
    Enfin, au pieu, évidemment.

    Au pire, si elle ne trouvait personne, il lui restait toujours Sund à conquérir.
    Aussi austère soit-il, il était bien un homme, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un verre avec moi ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un verre avec moi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► Waterin ◄ :: ► Waterin ◄ :: 
► La Ville ◄
Sund vous observe.
 :: ► Auberge Ahea ◄
-