Vous voici à la merci du Tyran...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♀ Katram Lumina [Jouer, forger, tuer, aimer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lumina Katram


avatar


Messages : 7
Expérience : 5
Magie : Maitrise basique de feu et de la lumière.
Occupations : Jouer, forger, tuer, aimer


MessageSujet: ♀ Katram Lumina [Jouer, forger, tuer, aimer]   Mar 3 Nov - 19:39

♥️

Identité


    ♦️Nom : Katram
    ♦️Prénom : Lumina
    ♦️Âge : 21
    ♦️Date d’anniversaire : 8 Novembre
    ♦️Camp : Neutre
    ♦️Occupation : Forgeron, Lumina forge des armes de touts styles, épées, haches, sabres, couteaux. Ainsi que pleins d’ustensiles pour les feux de cheminées ou barbecues. Elle ne gagne pas super bien sa vie. Mais l’héritage de ses parents lui permet largement de finir le mois avec un peu de sous sur le côté.
    ♦️Magie avantagée : L'élément de Lumina est le feu. Elle a toujours su maîtriser le feu et principalement la lumière. Dès sa naissance, elle pouvait agir sur la lumière. L’éteindre ou l’allumer sans contact avec un interrupteur. Elle ne s’est jamais brûler. Le feu a toujours été son ami. Cependant, elle n’est pas assez forte pour pourvoir allumer à volonté des murs de feu ou encore éclairer la ville de nuit par la simple pensée. Non. Elle peut attiser le feu de sa forge, allumer une bougie,… Elle ne peut pas créer ou contrôler en grande quantité. Ce qui rend son pouvoir plus un atout au quotidien qu’une arme.

♥️
♦️Précisions


    ♦️Caractère :Lumina est lunatique. Lunatique en tout. Dans l'humeur, dans les envies, dans ses relations, partout. Vous pouvez boire un verre avec elle en rigolant et vous retrouver avec un couteau dans le dos en allant commander une autre boisson, comme jouer votre vie au coin d’une rue pour ensuite être invité à boire un verre. Lumina est aléatoire. A croire que toutes les heures, les dieux jouent aux dés pour savoir quel sera son humeur : agressive, amicale, allumeuse, suicidaire, … Lumina arrive à vivre ce train de vie grâce à une chose. Elle est froide. Depuis son adolescence et son goût démesuré pour les filles, Lumina a appris à se méfier des autres. Elle tisse rarement des liens d’amitiés. Elle trouve les garçons trop moches pour pouvoir même être amis et trouve les filles trop belle pour pouvoir rester qu’amies. Les seules filles qui pourraient être ses amies sont les filles peu gâtées par la nature, mais elles jalousent sa beauté. Il existe cependant quelques cas. Elle a eu un ami, fort mignon mais trop masculin pour elle. Elle l’a frappé lors d’une crise de lunatisme aiguë et il a pas aimé même s’il savait à quoi s’attendre avec elle. Résultat. Elle l’a perdu. Elle a été amie aussi avec une fille. C’était plus une proie qu’une amie. Elle s’entendait bien avec elle jusqu’à ce qu’elle lui déclare sa flamme. Lumina a reçu une baffe en échange et l’autre un coup de couteau un soir, dans une ruelle sombre lors d’une de ses chasses à l’Homme [qui cette fois n’était pas au hasard]{Voir plus loin pour les explications de la chasse à l’Homme made in Miss Katram}. Résultat. Elle l’a perdue.
    De plus, ou à cause, ou encore grâce à son lunatisme et son orientation amoureuse, Lumina ne sert que ses propres intérêts et y arrive par tous les moyens possibles sans scrupules. Menaces de mort, allumages de chaudière, (Oui. Lumina se sait belle et s’en prive pas), chantages, elle verse aussi des pots de vin mais les récupère après, un coup de couteau dans les bourses et l’or tombe tout seul dans sa main.
    Lumina n'est pas ce qu’on appelle un génie, elle sait lire, écrire et compter mais cela s'arrête là. Non pas qu'elle soit stupide ou qu’elle n’est jamais aimée l’école, mais parce qu'elle préfère taper avec son marteau sur le fer chauffé à blanc ou de faire une partie de billard que de se prendre la tête avec des problèmes économiques ou philosophiques. Elle s’en fiche bien du sort réservé aux prisonniers dans les cellules infâmes, pourries, où des rats mange plus que les prisonniers, et donc où ils sont plus gros. Que la lumière est aussi rare qu’une côte de bœuf avec des frites. Que le geôlier est aussi gentil qu’un T-Rex à l’heure de son repas. Que…Je m’égare. Excusez-moi. Elle préfère donc taper et jouer, et ce dans tous les sens et moyens imaginables.
    Jouer. Oui, le verbe jouer. Jouer au ballon, jouer aux cartes, [jouer à l’ordinateur], jouer à cache-cache. Le péché mignon de Lumina, c’est jouer. Elle aime jouer. Jeux de hasard, jeux de réflexion, jeux sportifs. Comme les jeux de cartes, les échecs, les sport de combat. Elle pratique d’ailleurs plusieurs arts martiaux différents. Son préféré ? La chasse à l'Homme. Non ce n’est pas le jeux auquel vous jouez en étant gamin. C’est un jeux plus pour adulte. J’explique. Elle seule connaît les vrais règles. Les autres ? Ils essayent de les trouver et y arrivent rarement. Et même s’ils y arrivent, elle s’en fiche. Alors, voilà les règles. Le lundi, elle se ballade dans la rue et recherche un joueur. Le joueur type ? Un homme, basique. Qu’il soit grand, petite, blond, roux, aveugle, sourd, moche, beau. Elle choisit un homme, ou une femme. La femme est le plus souvent belle. Très belle même. Belle mais répertoriée comme hétérosexuel. C’est important pour la suite vous verrez. Elle choisit donc une cible, pardon un joueur. Une fois fait, elle le suit toute la journée. Apprenant où il travail, où il vit, sa situation familiale. Le plus d’informations possible quoi. Ensuite. Le mardi, mercredi, jeudi, vendredi, elle vaque à ses occupations (Forge, entraînement aux armes,…) Et le samedi matin de bonne heure, de bonne humeur. Elle part rejoindre sa cible. Son joueur ! Ou sa joueuse. Elle le suit à nouveau. Et le soir, elle commence à vraiment jouer. Elle le traque. L’amène dans une ruelle sombre et là. Surprise ! Si c’est un garçon, elle le tue en prenant le temps de le défigurer. Les garçons sont moches donc autant qu’ils le soient encore plus. Si c’est une fille. Et bien. Les enfants ? Au lit c’est pas pour vous ! On discute pas ! Donc. Si c’est une fille, elle la viole et l’égorge. Cette fille là aimait pas les filles ? Et bien elle en est morte. Bien fait ! Cruel me diriez vous ? Pourquoi pas. Chaque thèse se tient. Je pense personnellement qu’effectivement les garçons c’est moche. Et que les filles c’est plus jolie. Mais est ce que parce que je suis moi-même un garçon ? Je sais pas. Mais arrêtons là, c’est pas le sujet !
    Maintenant vous voyez plus ou moins à quoi vous attendre avec elle ? Si vous êtes un garçon alors soit vous serez ignoré, soit vous serez tué, soit vous serez roulé dans la farine. Si vous êtes une fille ? Soit vous serez aimé, soit vous serez ignoré, soit vous serez tué. A vous de voir ce que vous préférez. Ah mince ! Je suis bête. Vous pouvez pas choisir votre sexe. Un conseil. Garçon, fuyez, fille, aimez.


    ♦️Physique : Lumina est le genre de fille qui, quand on la croise dans la rue, vous hante les rétines pendant des jours et des jours et surtout des nuits entières. Lumina est grande, un mètre quatre-vingt pour soixante-cinq kilo. Pas une once de graisse. Elle a des longs cheveux blonds descendant jusqu’au bas du dos. Son mince visage est éclairé de ses deux yeux, tels des pierres précieuses venues d’un continent lointain, d’un bleu plus pur que le ciel et aussi profond que l’océan. Son petit nez et sa petite bouche rajoutent encore une couche sur l’effet : Petite – fille – modèle – et – mignonne – qu’on – ose – pas – toucher – de – peur – de – l’abîmer. L’abîmer. Essayez de l’abîmer. Sous ce regard angélique, se cache des bras ayant subit des journées de travail à la forge, des heures et des heures à marteler le marteaux sur une lame. Bras qui ensuite vont passer des heures et des heures à manier cette lame tel le prolongement naturel de ceux-ci. Afin de toujours mieux chasser son âme sœur. Lumina fait ce qu’il faut. Tenue légère comme des capes avec de longues bottes, ne portant sur elle qu’une de ses nombreuses armures et laissant à découvert ses cuisses. Ses habits préférés sont de couleur bleu. Tous les bleu. Bleu clair, bleu foncé, bleu violet, bleu turquoise, ...
    Sa chevelure, attachée le jour dans la forge, et détachée flottant au rythme des ses pas et du vent le soir. Pour elle, pas de bijoux n’y de maquillage. Rester sobre est sa devise. Enfin. C’est pour la journée ça. Le soir, collier plongeant, et diadème aux riches couleurs. Elle cherche l’Amour. Pour elle l’Amitié n’est pas possible.
    Lorsque vous l’avez vu et qu’elle vous a hanté. Que vous vous êtes renseignez sur elle. Homme, vous déchantez. Elle aime les femmes, c’est du gros gâchis. Femmes, vous ne savez que penser. Une concurrente en moins ? Ou une idiote qui ne sait pas aimer les hommes ?
    Lumina s’en fiche. Elle marche silencieusement. Allant de bar en bar. Jetant un regard ici et là. Comme si elle cherchait quelqu’un. Mais elle cherche quelqu’un. Ou plus tôt quelqu’une.


♥️
♦️ Histoire


    ♦️Origines : L'île même. Elle ne s'est pas éloignée de plus de un kilomètre des côtes.
    ♦️Position : Lumina s'en fiche bien. Du moment qu'elle peut jouer, manier ses armes et chercher son âme sœur.
    ♦️Histoire : Une magnifique fille, vivant seule, sans amis, sans famille, sans amour. Forgeant à longueur de journée pour pouvoir subvenir un minimum à ses besoins et s’amusant à tuer des gens. Vous pensez que son histoire est loin d’être drôle ? Aussi noire que les prisons de Sund ? Et bien détrompez-vous !
    L’histoire commence le 8 février d’une année banale. Une femme d’un forgeron vient de tomber enceinte à la suite d’une nuit plus que agitée. Mais ça n’est que détails. Neuf mois plus tard. Le 8 novembre, de la même année évidemment. [Oui. Une année c’est 12 mois. Donc février, je prends 2, je rajoute 9, j’obtiens 11. Je prends 12, j’enlève 11, ça me donne 1 donc ça tombe la même année.] A vingt et une heures, cinquante trois minutes, quarante-sept secondes et six dixièmes. Une petite tête blonde sortie [des jambes] du ventre de sa maman. Maman ayant souffert mais sacrément heureuse. La petite à peine sortie. Les lumières se sont toutes éteintes aux premiers pleurs. Elle se sont rallumées toutes seules lorsque la chère tête blonde respira et s’éteignirent encore quand ce mouflet se remit à crier. (Saleté de mioche ! C’est pas lui qui paye la facture d’électricité !). Les parents plus émus que horrifiés lui donnèrent le doux nom de Lumina. (Lumina, lumière. Ils manquent d’imagination les parents c’est fou ! Pourquoi pas l’appeler ampoule à incandescence pendant qu’ils y sont.) La petite Lumina, première enfant de la famille Katram, en fit voire de toutes les couleurs à ses parents. Si à sa naissance, elle éteignait les lumières en pleurant, en grandissant elle les allumait. Alors le jour ça passe encore. Mais la nuit. La maison, vu de dehors, ressemblait à une guirlande de Noël. Allumée, éteinte. Allumée, éteinte. De l’intérieur par contre, c’était plutôt. Jour, nuit, jour, nuit. Les parents durent faire face à plusieurs plaintes avant que leur fille se calme. Ils décidèrent de ne plus jamais faire d’enfants. Suite à ses épisodes fort inutiles mais j’espère distrayant. Passons à l’enfance. Lumina eut une enfance normale. Mais où est donc le choc qui la transforme en dangereuse psychopathe ? Ça vient. Lumina donc, fréquenta des enfants de son âge, jouant à des jeux de son âge et allant à l’Académie pour [centage] son âge. Elle y apprit d’ailleurs à maîtriser plus ou moins son pouvoir. Allumer éteindre des bougies, attiser un feu. (D’ailleurs. Laissez moi vous conter une anecdote. Alors qu’elle était à l’anniversaire d’un de ses amis. La petite maligne s’amusa à rallumer les bougies du gâteau d’anniversaire alors que le pauvre copain soufflait désespérément dessus. Ça a finit à l’hôpital pour le garçon. A force se souffler il ne pensait plus à respirer. Lumina se fit gronder forcément. Les garçons c’est nul, premier acte de la pièce)
    Suite à l’enfance, y’a l’adolescence. Cette belle période où le corps change. On grandit, on a mal aux os, on fatigue vite, on transpire tout le temps, on devient tout boutonneux et de mauvaise humeur durant deux à trois jours par mois pour les filles. En cette période de bonheur intense, arrive l’Amour. Ce sentiment étrange qui nous envahit quand on voit cette fille (ou ce garçon pour vous demoiselles. Z’êtes en majorités en plus). Notre cœur accélère. On ne sait pas quoi dire. On se ramasse par terre parce qu’on ne regardait que Elle ( Lui ). Et bien Lumina y a eu le droit. Enfin pas vraiment. C’est les autres qui avaient ce sentiment. Elle est faisait comme ses copines. Mais bon, elle les trouvait tous moches ses copains. Et puis un jour. Y’a eu une nouvelle en classe. Et là. Le sentiment dont lui parlait ses copines l’envahit. Elle comprit pas tout de suite ce qui se passait mais assez vite comme même. Elle fonça et se fut le drame. Les garçons sont moches et les filles aiment pas les filles, deuxième acte de la pièce. Elle comprit le « mal » qui la rongeait. Elle trouvait les garçons bien trop moches pour elle et préférait de loin la beauté des filles. Elle trouva deux, trois amoureuses. Mais c’était plus des « j - essaye – de – sortir - avec - une – fille » Plutôt que de vraies filles qui comme elle aimait la beauté divine des filles.
    Elle s’enferma dans une bulle. Une bulle de rêves où accompagné de son âme sœur, elle punissait les autres. Ce qui la regardait bizarrement. Elle perdit ses amis d’enfance, un par un.
    Mais elle se rattrapa à une branche. Les armes. Elle commençait à être en âge de descendre dans la forge de son père, le regarder travailler le métal. Elle y prit vite goût. La présence familière du feu et le défouloir que permettait le marteau l’attirait. Elle fit des pieds et des mains pour que son père lui apprenne son métier. Sa mère refusa tout d’abord, elle voulait faire de sa fille, unique, une grande dame de la haute société. Mais elle perdit la bataille. Après dix ans à l’Académie, Lumina quitta son enfance pour rentrer en apprentissage avec son père. Pendant deux ans, elle travailla dur. Le corps devant se faire à la rudesse du travail. Mais cela arriva vite. Son pouvoir permettant de maintenir le feu à bonne température, lui évitait d’avoir à activer le soufflet et pouvait battre le fer tranquillement. Tout allait bien. Elle était devenue une femme. Une femme magnifique. Elle se baladait seule en ville cherchant l’âme sœur. Elle compris aussi à quel point elle pouvait manipuler les hommes. Elle ne se fit pas prier pour se faire présenter aux jolies filles. Mais aucune ne l’aimait en amour. Alors elle réessayait encore et encore. Elle n’était pas la seule fille à aimer des personnes du même sexe ? La vie passait paisiblement.
    Jusqu’à ce que sa mère décède. Une stupide grippe. Un truc bénin. Lumina fut anéantit. Elle se défoula sur son marteau et son enclume. Elle fabriqua sa première arme. Un glaive. Elle apprit à le manier puis apprit à faire d’autres armes de meilleures factures. Elle apprenait vite. Peut-être trop vite. Le jour de ses vingt ans. Son père lui annonça qu’il partait. Il partait voyager tout au bout de la terre. Elle ne pleura pas. C’était son père, oui. Mais un homme. Et puis il n’avait jamais vraiment accepté qu’elle puisse aimer des femmes, pas comme sa mère qui s’en fichait bien du moment qu’elle soit heureuse.
    Elle hérita de la forge, de la maison juste au-dessus, du jardin et de sa fortune. Elle continua son petit commerce jusqu’à ce que Sund arrive au pouvoir.
    Rappelez-vous. Miss Katram rêvait de tuer ceux qu’elle n’aimait pas à cause de la critique pour son orientation amoureuse. Et bien elle décida de profiter de cette crise pour passer à l’action et mit en place sa chasse à l’Homme. S’amusant, se vengeant et testant ses armes en même temps.
    Elle menait une vie comme elle aimait.
    Jouer, forger, tuer, aimer.

♥️




Dernière édition par Lumina Katram le Mer 4 Nov - 11:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Kurohana

The Puppet.

avatar


Messages : 197
Expérience : 22
Magie : ♦️ Eléments ♦️ Eau, Vent.
♦️ Prédisposition ♦️ Empathie, Prescience, Chance.
♦️ Don ♦️ Annulation.
Localisation : ♦ Jamais bien loin de Gabriel.
Occupations : ♦ Etudiante à l'Académie, Résitance.
Humeur : ♦ Légère, la plupart du temps.


MessageSujet: Re: ♀ Katram Lumina [Jouer, forger, tuer, aimer]   Mer 4 Nov - 10:22

Bah voilà ! =D
Je savais bien que ça porterait ses fruits ! Ce n'était pas seulement "Pas faux", j'ai raison, puis c'est tout x3

Tu es validé, bien entendu !
Mais je laisse encore un peu la fiche ici,pour que ce cher Gaby puisse te souhaiter la bienvenue et pour que tu puisses éditer deux détails : premièrement, dans la magie avantagée, tu ne m'as pas spécifié les éléments. Ici, comme je te l'avais dit, ça devrait être lumière & feu (que d'éléments de feu sur ce forum !). Ensuite, une dernière relecture s'impose pour chasser les fautes, notamment, quelques ponctuations (le point final est manquant, désolée, ça me perturbe, et on mets toujours un espace après ":").

[Par ailleurs, mon petit Gaby-d'amûr, tu dois aussi relire ta fiche, après ton post express, j'ai vu pleeein de fautes >o<]

Pour ce qui est de ton niveau, nous l'avons dit, 6. Et comme c'est spécifié dans le règlement, tu pourras augmenter de niveau, peut-être >o<. * court à la partie Admnistration pour en toucher deux mots à Gaby-chou. *

Et je crois que c'est tout.
Je vais te mettre ta couleur ! \o/

[En espérant que ton personnage ne s'attire pas foudres des membres, encore moins de Sund, sinon, tu vas finir à la potence bien vite~]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumina Katram


avatar


Messages : 7
Expérience : 5
Magie : Maitrise basique de feu et de la lumière.
Occupations : Jouer, forger, tuer, aimer


MessageSujet: Re: ♀ Katram Lumina [Jouer, forger, tuer, aimer]   Mer 4 Nov - 10:59

Merci pour la validation.
Normalement, je viens d'éditer et y'a plus de fautes. [Ptet encore quelques petites ^.^"]


Qui veut participer à une chasse à l'homme ? =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misaki Kurohana

The Puppet.

avatar


Messages : 197
Expérience : 22
Magie : ♦️ Eléments ♦️ Eau, Vent.
♦️ Prédisposition ♦️ Empathie, Prescience, Chance.
♦️ Don ♦️ Annulation.
Localisation : ♦ Jamais bien loin de Gabriel.
Occupations : ♦ Etudiante à l'Académie, Résitance.
Humeur : ♦ Légère, la plupart du temps.


MessageSujet: Re: ♀ Katram Lumina [Jouer, forger, tuer, aimer]   Mer 4 Nov - 11:12

Je te fais confiance, alors ^__^
On verra ce qu'en dit Gabriel, quand il passera x3

Quand à la chasse à l'Homme, ma perfide Nailah et mon adorable Misaki s'en passeront, je crois. Enfin, elles ne sont pas sans défense non plus, prend garde à toi...

Pense à remplir ton profil -enfin, celui de ton perso, en fait- et arrêtons le flood dès à présent, faut pas donner le mauvais exemple >o<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Jewel

Sund - The Master.

avatar


Messages : 89
Expérience : 200
Magie : Absolute is mine.
Localisation : Aux côtés d'Uen.
Occupations : Contrôler, tromper, manipuler...
Humeur : Changeante.


MessageSujet: Re: ♀ Katram Lumina [Jouer, forger, tuer, aimer]   Mer 4 Nov - 11:43

    Bienvenuuuue !

    Il reste encore quelques petites fautes, mais rien de trop important ou trop choquant =) Puis, je suis pas bien placée pour dire ça xD Pour ma défense, j'ai dû partir en express - j'étais même à deux doigts de pas pouvoir la terminer et la poster ^^" - donc la relecture n'a pas encore eu lieu x3 Je m'en chargerais quand je retrouverais cinq minutes ^^
    On voit bien que monsieur est en S, en tout cas xD Donc, pas de problème pour moi, je valide aussi & déplace !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waterin.forumactif.com
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: ♀ Katram Lumina [Jouer, forger, tuer, aimer]   

Revenir en haut Aller en bas
 

♀ Katram Lumina [Jouer, forger, tuer, aimer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► Waterin ◄ :: ► Prémices ◄ :: 
► Registre ◄
 :: ► Présentations ◄ :: ► Présentations Validées ◄
-